Actualités

Rencontre avec Laure Droual, Responsable Environnement Supply Chain

Card Laure Droual NEW

04/06/2021

Laure Droual est Responsable Environnement End-to-End Supply Chain chez CCEP. Véritable cheffe d'orchestre de notre stratégie environnementale, elle s'assure de la bonne mise en application de cette stratégie tout en contribuant à la communication, la compréhension et l’approbation des objectifs de développement durable par toutes nos équipes. 

 

Quels sont les enjeux de ton métier ?

Mon objectif principal est de m’assurer de la cohérence et surtout de la bonne mise en application de notre stratégie environnementale. Je dois également contribuer à la communication, la compréhension et l’approbation de ces objectifs de développement durable par toutes nos parties prenantes, que ce soit nos collaborateurs, nos clients, partenaires ou fournisseurs.

Pourquoi ton rôle est-il clé dans l’entreprise ?

Mon poste de « Responsable environnement end-to-end » est un rôle clé dans l’entreprise au vu de la situation environnementale que l’on connaît. Pour réduire l’impact de notre activité et lutter contre le changement climatique, chacune et chacun à un rôle à jouer. Mais il faut une personne qui tienne la partition ! C’est donc mon rôle, comme cheffe d’orchestre de notre stratégie environnementale en France.

Quel est ton parcours au sein de CCEP ?

J’ai intégré l’entreprise il y a 20 ans, en débutant (en tant que stagiaire) à l’usine de Clamart. Mon premier projet était la rénovation de la station de traitement des eaux industrielles de l’usine. J’ai ensuite été responsable de l’environnement et des systèmes, puis du packaging et de la siroperie de Clamart, avant de prendre un nouveau poste : pendant une dizaine d’années, j’étais en charge de la stratégie Eau du Groupe, puis également de la stratégie Energy & Climat Change. Avec la création de CCEP, mon champ d'action territorial a été réduit à la France mais mes compétences étendues à l’ensemble des aspects environnementaux.

Comment CCEP prend en compte l’environnement dans sa chaîne logistique ?

Ce qui est essentiel, c’est que notre stratégie environnementale soit portée par les leaders de chaque pays, chaque département, chaque équipeNos usines jouent évidemment un rôle clé dans le cadre de cette stratégie, et nous avons mis en place de nombreuses actions concrètes : à titre d’exemple, dans le cadre de notre plan Climat, nous sommes en train de déployer un large programme d’investissement, de formation et de sensibilisation des équipes au sein de notre usine des Pennes-Mirabeau.

Quel a été ton plus beau challenge chez CCEP ?

Parmi les nombreux projets que j’ai eu à mener, le projet de "compensation" d’eau que nous avons réalisé en Camargue fut l’un des plus challengeant ! Dans le cadre de ce projet, nous avons travaillé en étroite collaboration avec The Coca-Cola Company, le WWF et un grand nombre de partenaires locaux pour restituer un cours naturel du bras du petit Rhône qui avait été dévié par l’industrie du sel et du riz. Ce projet a un impact bénéfique non seulement pour l’eau restituée, mais plus largement pour la faune, la flore et toute la biodiversité de cette magnifique zone humide, la plus grande de France. CCEP s’engage à compenser l’eau que nous utilisons dans la fabrication de nos produits dans les zones à stress hydrique, à travers des projets de partenariats.  Ce projet est un bel exemple de notre approche. D’autres projets similaires sont actuellement en cours d'étude ailleurs en France.